La boucherie glamour

Image par RitaE de Pixabay

Mêler l’art de la boucherie avec le glamour, est-ce vraiment possible ? Un couple l’a tenté !

Roger et Germaine Krapotzer, un jeune couple tenant une boucherie Strasbourgeoise, ont eu une idée novatrice pour démarquer leur établissement de la concurrence : ouvrir une boucherie « glamour ». Si ces deux termes semblent antinomiques, les propriétaires de « La sensuelle boucherie » sont déterminés à prouver le contraire.

Un concept bouillonnant

La boutique de Germaine et Roger est un endroit particulier. Ici, on ne découpe pas les steaks, on les « caresse ». Ici, on ne prépare pas les abats, ont les « charmes lascivement ». Ici, les merguez sont emplies « d’ardeur » et non d’épices. Ici, les pièces de viande en vitrine sont des « égéries » et non de vulgaires bouts de bidoche. Ici, le service est passionné et le poulet licencieux.

Une autre vision de la viande

« Nous avons vraiment une autre vision de ce qu’est la boucherie » nous explique Germaine. « Pour nous il s’agit d’injecter le rouge de la passion dans ce métier où il n’était que sang. Nous ne sommes pas de simples bouchers mais des amants de la barbaque et cela justifie nos prix 60% plus chers que chez les autres commerçants ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s