Le Père Noël esclavagiste

Image par ALBERTO FABREGAS de Pixabay

Personnage mystérieux, le Père Noël possèdent nombre de noirs secrets et l’un d’eux vient d’être découvert.

Nous connaissions déjà le Père Noël capitaliste dans l’âme, vendu à une célèbre firme de soda et ayant à cœur de respecter les inégalités en donnant plus de cadeaux aux enfants aisés qu’aux enfants défavorisé, mais nous ne connaissions pas forcément le Père Noël esclavagiste. Vérité du Monde vous décrit cette facette méconnue du célèbre gros barbu rouge.

Des conditions abominables

C’est dans sa forteresse polaire que le Père Noël construit ses jouets, ou plutôt les fait construire. À son service, une armée de lutins travaille toute l’année à une cadence infernale pour tenir les délais. Nul salaire pour eux, hormis un logement insalubre et un bol de ragoût immonde qui s’agrémente parfois de viande quand un lutin décède.

Une vie de labeur

Une vie rythmée par les coups de fouet et le sifflet de l’usine, voilà tout ce que connaissent les lutins. À raison de 12h de travail par jour, sans aucun congé, seul les plus résistants survivent. La vie des lutins n’a pas d’importance, seul le tableau de production compte.

Nous avons tenté de rencontrer le Père Noël mais il a décliné toutes nos demandes d’interviews.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s