Guide de combat : le spectateur de cinéma horripilant

Image parAlfred Derks de Pixabay

Dans une salle de cinéma on peut tomber sur des spectateurs franchement pas recommandables. Voilà pourquoi VDM vous propose son guide pour les combattre.

Le mauvais spectateur de cinéma

Classe : Spectre-Rustre

Surnoms : Le cauchemar des salles obscures, La Némésis des cinéphiles, Sac à merde

Niveau de menace : Cobalt

Présentation : Esprit frappeur hantant les cinémas, le mauvais spectateur serait une personne décédée durant la projection d’un film douteux et réapparu sous la forme d’un poltergeist. Se manifestant pendant votre séance il n’a qu’un but : ruiner votre visionnage. Bruyant, arrivant en retard, vous aveuglant de son smartphone, il fera tout pour vous pousser à bout. S’il ne vous attaquera pas physiquement autrement qu’en tapant du pied dans le dos de votre siège, il peut sérieusement détériorer votre santé mentale.

Il aime :

→ Manger du popcorn

→ Téléphoner durant le film

→ Se lever pour un oui ou pour un non

Il déteste :

→ La rupture de popcorn

→ Le cinéma d’auteur Biélorusse

→ Ivan Reitman

Attaque :

→ Discussion des enfers. Le cauchemar des salles obscures va se mettre à parler, à pouffer, à rigoler et ceux juste à vos côtés. Il vous semblera même entendre une deuxième voix alors qu’il est seul…

→ Soda maudit. Le mauvais spectateur ouvre une bouteille de soda un peu trop secoué. Le résultat est explosif. Il va injurier à voix haute, puis s’excuser bruyamment et va s’en doute devoir se lever pour aller s’essuyer.

Défense :

→ Forme éthérée. En tant que fantôme, le mauvais spectateur résiste aux projectiles solides. Oubliez donc votre calibre 12.

→ Nuage de popcorn. À la manière d’un ninja disparaissant dans un nuage de fumée, la Némésis des cinéphiles peut s’évaporer dans un nuage de popcorn pour fuir le danger.

Capacité spéciale :

Urgence pipi. Une fois par séance le mauvais spectateur peut prétexter une envie pressante pour se lever et se mettre à courir et escalader les fauteuils. Ne vous y trompez pas, cela n’a rien de rapide. Il s’agit simplement d’une ruse pour faire plus de bruit : il va heurter les sièges, trébucher dans vos jambes, faussement s’excuser en restant entre vous et l’écran…

Comment le combattre :

→ Le proton-pack et le piège à fantômes. Utilisé par les célèbres Ghostbusters, ce duo viendra à bout de n’importe quel esprit malin. Attention cependant à ne pas croiser les flux.

→ Mettre la sirène de l’ecto-1 sur votre portable. Le matériel ci-dessus étant difficile à se procurer vous pouvez vous rabattre sur ce simple bruitage. En l’entendant, le spectre s’enfuira, croyant avoir affaire aux vrais chasseurs de fantômes.

→ Exorciser la salle. Vous pouvez bannir le mauvais spectateur en diffusant le film devant lequel il est mort. Cela nécessitera un long travail d’enquête mais qui s’avéra payant : le fantôme disparaîtra à jamais.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s