Le guide du petit dictateur : accéder au pouvoir

Image parВиктория Бородинова de Pixabay

Avant d’être dictateur, il faut parvenir au pouvoir et ce n’est pas forcément chose aisée. Aujourd’hui, Vérité du Monde vous présente les meilleurs moyens d’arriver à la tête de l’État.

Le bourrage d’urne

Parfois vous n’aurez pas le choix : vous devrez vous coltiner la voie « légale » et remporter une élection pour accéder au pouvoir. Après une longue campagne, soyez indulgent avec le petit peuple et libérez-le à son insu du fardeau de la décision en ajustant les bulletins de vote. N’oubliez pas, les vrais dirigeants sont élus avec au moins 110% des voix, en dessous ce sont les minables !

L’aide de la CIA

Soyons honnête, accéder au pouvoir n’est pas une mince affaire. Il n’y a donc pas de honte à se faire un peu aider. Pour cela il existe un cabinet de consultants experts dans le domaine : la CIA. Ses professionnels figurent parmi les meilleurs, fort d’une grande expérience. En échange de quelques faveurs pour l’oncle Sam, ils vous placeront à la tête de votre nation et moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

Le putsch

La voie royale pour certain. Il s’agit de prendre le pouvoir par les armes. Simple, direct, efficace. Par contre il faut des armes… et des gens pour les manier (c’est mieux). L’idéal pour réaliser un putsch est d’être soi-même un militaire, haut gradé de préférence. Après vous pouvez le tenter seul avec votre couteau de cuisine, y’en a qu’ont essayé…

La révolution

Semblable au putsch en dehors du fait qu’on s’appuie plus sur le « peuple » que sur l’armée. Faites-vous passer pour l’ami des petites gens, pour celui qui sait ce que veut cette entité floue nommée « peuple », exciter les un peu et voyez les partir fourche à la main étriper vos opposants. Par contre veillez à bien être le seul et unique chef incontesté de la révolution. Il ne faudrait pas qu’un opportuniste vous fasse guillotiner au dernier moment pour prendre votre place…

La révolution de velours

Identique à la révolution classique, sauf qu’en lieu et place des armes on utilise des manifestations non-violentes, des grèves de la faim et autres moyen peu glorieux de cet acabit. En bref on ne verse pas de sang. Si ça marche, vous aurez à jamais une réputation de couille molle.

La succession

La voie la plus facile. C’est papa ou maman qui a tout fait et vous n’avez qu’à suivre ses traces. Vous pouvez attendre sagement votre tour ou « accélérer » un peu les choses. Les escaliers du palais sont si glissants…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s