1 enfant sur 5 victime de combustion spontanée

Image parlisa runnels de Pixabay

La statistique vient de tomber : 1 enfant sur 5 sera un jour ou l’autre victime d’une combustion spontanée. C’est prouvé.

Les scientifiques paraissent sûrs de leur résultat : 20% des bambins finiraient par prendre feu sans raison apparente. Cette statistique BIDON (le Bureau des Investigations Délirantes et Occultes mais Nécessaires) vient inquiéter les parents aimant leur progéniture et donne espoirs à tous ceux qui regrettent leur acte reproductif.

Qu’arrive-t-il exactement ?

Le phénomène en lui-même demeure encore assez méconnu. Tout ce que l’on sait, c’est que ce type d’accident surviendrait davantage dans les familles « qui ne supportent plus leurs gosses ». Souvent après une crise de nerfs, l’enfant aurait tendance à s’embraser sans que l’on sache pourquoi mais de là à déterminer l’existence d’un lien de causalité…

Peut-on augmenter les chances d’une combustion chez l’enfant ?

Dans l’absolu c’est tout à fait possible nous explique une experte en la matière : on peut couvrir le chérubin de produits inflammables et le faire jouer avec un briquet, l’exposer à une température de 2500°C ou le tartiner de napalm. Par contre ces solutions s’avèrent rarement légales nous prévient-elle. Le mieux reste de laisser faire la nature et de croiser les doigts.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s