Rencontre avec une éleveuse de cons


Image parPexels de Pixabay

Aujourd’hui Vérité du Monde part à la rencontre d’Églantine, éleveuse de cons en Meurthe-et-Moselle, afin qu’elle nous parle de sa profession.

Vérité du Monde : Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre activité ?

Églantine : Tout est dans l’intitulé : « éleveuse de cons ». Je me charge des cons, les nourrit, veille sur leur santé, leur développement et leur reproduction. Cela va de leur naissance jusqu’à leur âge adulte où ils partent dans la société. Dans mon exploitation je m’occupe de quatre races de cons : des pauvres cons, des petits cons, des vieux cons et des gros cons mais il faut savoir qu’il existe beaucoup d’autres espèces.

VDM : Est-ce difficile ?

É : C’est un métier exigeant mais passionnant. Les cons demandent énormément de travail, il n’y a pas de période où ils sont moins actifs. Il faut savoir être ferme et toujours rester vigilant.

VDM : Quel est le secret pour élever des cons de qualité ?

É : Je pense qu’il faut être passionné et privilégier un élevage en plein air. L’élevage en batterie fournit certes une plus grande quantité de cons mais cela ce fait au détriment de la qualité. Les cons ont besoin de courir dans la nature pour s’épanouir et de se sociabiliser entre eux pour ensuite vous pourrir la vie. À mon sens, c’est indispensable.

VDM : Votre secteur est-il touché par la crise du monde agricole ?

É : Heureusement non, les cons étant une espèce extrêmement prolifique leurs prix restent bas mais la demande est telle qu’on parvient à s’en sortir. Il y aura toujours des cons dans la vie et il faudra toujours quelques-uns pour les élever.

VDM : Les nouvelles technologies ont-elles impacté votre profession ?

É : Oui, et il a fallu s’adapter rapidement. Aujourd’hui il apparaît impossible de vendre un con sans qu’il soit initier aux réseaux sociaux et plus particulièrement à Twitter.

VDM : Enfin, auriez-vous un conseil à donner pour un jeune qui voudrait se lancer ?

É : Mon conseil serait de commencer par des races dites « simples ». Il ne faut pas se lancer en élevant directement des cons comme les politiciens car ils demandent des soins particuliers et une grande expérience du métier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s