Le guide du petit dictateur : les indispensables


Image parВиктория Бородинова de Pixabay

Être un bon dictateur nécessite des choses essentielles. Aujourd’hui, Vérité du Monde vous présente les six indispensables qu’il vous faut pour être un excellent despote.

Des camps de rééducation, c’est la base

Cela peut paraître insensé, mais c’est pourtant vrai : certaines personnes ne vous apprécient pas. Afin de ramener ces âmes perdues dans le giron de la raison, les camps de rééducation sont l’outil idéal. Grâce aux dernières méthodes éducatives (électrocution, simulation de noyade, privation de nourriture…) ils démontreront à leurs pensionnaires à quel point vous incarnez le dirigeant parfait.

Des statues de vous, partout

À aucun moment le peuple ne doit oublier qui les dirige. Vous devez être dans tous les esprits, en permanence, inspirant la population à chaque coin de rue. Rien n’est trop beau pour votre gloire. Garnissez votre territoire de sculptures à votre effigie dans tous les matériaux possibles et obligez vos citoyens à ralentir et à se découvrir quand ils passent devant.

Un programme nucléaire

De nos jours, toute dictature qui ne possède pas l’arme nucléaire finit irrémédiablement balayée par une invasion venue apporter « la paix et la démocratie ». Pour l’obtenir, fut un temps où il suffisait de faire ses courses à la superpuissance du coin, qui livrait à domicile mais aujourd’hui il faut se remonter les manches et verser un peu d’huile de coude en montant son propre programme nucléaire. Certes, ça va râler à l’international mais rien de grave, au pire ils vous colleront des sanctions. Vous n’aurez alors qu’à promettre d’arrêter et ça marchera. Vous verrez, ils sont bonnes poires à l’ONU.

Un média d’État

Les journalistes disent n’importe quoi, c’est connu. Toujours en train de critiquer, jamais en train de dire la vérité, c’est-à-dire la vôtre. Pour éviter la propagation de leur fakes news, interdisez-les tous sauf un, celui que vous aurez créé. De cette façon, vous serez sûr de vivre dans un pays libre. Libre de toute contestation et de tout mensonge.

Un look distinctif

Quand on est dictateur, la communication et le marketing occupent une place importante. On doit pouvoir vous distinguer de la masse, vous identifier avec facilité. Pour cela vous pouvez utiliser un accessoire tel qu’un gros cigare, une cravache, un béret ou un vêtement particulier comme une chemise brune, un col distinctif ou un uniforme militaire flamboyant, bardé de toutes les distinctions et breloques possibles et imaginables.

Une armée fidèle

Il s’agit sans doute de l’indispensable numéro 1. Si vous ne souhaitez pas finir guillotiné, pendu par les pieds et exposé à la vindicte populaire, ou devoir vous suicider en loucedé dans votre bunker présidentiel, il vous faut une armée fidèle. Payez-là bien, offrez-lui de beaux joujoux et tout devrait bien se passer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s